Communiqué de presse : NASH ou maladie du foie gras – collaboration de recherche clinique entre le CHU d’Angers et Diafir pour valider un test de dépistage non invasif

Aujourd’hui, les cliniciens s’appuient sur une biopsie du foie pour identifier et diagnostiquer la stéatohépatite non alcoolique (ou NASH). Afin d’améliorer la prise en charge des patients souffrant de la maladie dite du « foie gras », le développement d’un outil non invasif de dépistage apparait nécessaire. C’est pourquoi la société DIAFIR et les hépatologues du CHU d’Angers travaillent conjointement à la validation clinique d’un test non-invasif de la NASH basé sur la technologie du moyen-infrarouge.

RENNES, FRANCE et ANGERS, FRANCE — 27 juin 2019

DIAFIR, société de technologie médicale focalisée sur le développement, la fabrication et la vente de solutions diagnostiques innovantes, et le service d’hépatologie-gastro-entérologie et oncologie digestive du CHU d’Angers, spécialisé dans la recherche et le développement de tests hépatiques non-invasifs, ont annoncé ce XX juin 2019 la signature d’un accord de collaboration de recherche clinique.  Objectif annoncé : valider un test non-invasif de dépistage de la NASH ou maladie du foie gras, le trouble hépatique chronique le plus courant dans les pays occidentaux. 

5 % de la population adulte touchée par la NASH : l’importance d’une nouvelle méthode de dépistage

La stéatohépatite non alcoolique (ou NASH) est une conséquence possible des désordres métaboliques tels que l’obésité ou le diabète de type 2. On estime que plus de 5 % de la population des pays développés est touchée par la NASH. Ses principales conséquences sont la cirrhose et le carcinome hépato-cellulaire. 

Aujourd’hui, un examen histologique du foie par biopsie est nécessaire pour identifier et diagnostiquer la NASH. Le développement d’une nouvelle méthode non invasive est donc un besoin reconnu par les autorités de santé public et nécessaire pour améliorer la prise en charge des patients.

D’une biopsie du foie à une simple goutte de sérum sanguin

Pour répondre à ce besoin urgent, DIAFIR développe un test de dépistage non invasif de la NASH : une simple goutte de sérum suffit. Ce test vise à terme à remplacer la procédure invasive actuelle. 

Cette technologie brevetée associe l’enregistrement de la signature métabolique du sérum sanguin par moyen infrarouge via la plateforme SPID™ et la délivrance d’un score diagnostique grâce à un algorithme propriétaire. 

Ce test a été élaboré sur la base de plusieurs biobanques provenant de patients souffrant de la NASH et ayant subi une biopsie du foie. L’objectif principal de cette collaboration est de mettre à disposition la plateforme SPID au sein du service d’hépatologie du CHU d’Angers et de sept autres centres hospitalo-universitaires associés afin d’évaluer de manière prospective jusqu’à 1 000 patients en deux ans.

« Nous sommes très heureux d’annoncer cette collaboration qui concrétise une étape importante pour le développement de DIAFIR dans la recherche contre la NASH », se félicite Jérôme Bernard, Directeur Général de DIAFIR. « L’expertise du service d’hépatologie du CHU d’Angers dans le domaine du diagnostic non-invasif de la NASH apportera une valeur ajoutée fondamentale aux études précédentes réalisées par DIAFIR dans le développement de cette technologie innovante. Je suis ravi de cette collaboration, qui permettra au test d’en faire un outil de diagnostic in vitro (DIV) pour l’identification des patients NASH. »

Jérôme Boursier, M.D., Ph.D, Hépatologue au CHU d’Angers souligne l’importance de ce projet de recherche clinique conjoint : « Il n’existe toujours pas d’outil non-invasif validé pour le diagnostic de NASH. Dans ce contexte, DIAFIR apporte un dispositif innovant à la famille des tests hépatiques non invasifs. Leur nouvelle technologie de spectroscopie permet d’identifier les patients à risque de NASH en moins d’une heure, positionnant ainsi la plateforme SPIDTM comme porte d’entrée de la prise en charge du patient en pratique clinique. »

A PROPOS DE DIAFIR 

DIAFIR est une société de technologie médicale spécialisée dans le développement de test de diagnostic in vitro innovants pour améliorer la détection et le suivi des patients atteints de maladies métaboliques chroniques ou de pathologies infectieuses. Notre technologie repose sur l’analyse, par moyen infrarouge, de la signature métabolique des patients au moyen de notre plateforme SPID ™ qui permet des procédures de diagnostic peu invasives, rentables et rapides. DIAFIR vise à améliorer la prise en charge des soins en apportant son test sérologique simple en première ligne afin de dépister et suivre tous les patients potentiellement atteints de NASH. Le test de détection de la NASH fait actuellement l’objet d’études cliniques, avec une feuille de route ambitieuse visant à obtenir les approbations réglementaires nécessaires pour la commercialisation en 2021.

A PROPOS DU SERVICE D’HEPATOLOGIE DU CHU D’ANGERS 

Le service d’Hépato-Gastro-entérologie du Centre Hospitalier Universitaire d’Angers est spécialisé dans le développement et la validation (diagnostic, pronostic) de tests non invasifs hépatiques. En collaboration avec les services d’Anatomopathologie, de Biochimie, de Radiologie ainsi que le Centre de Ressources Biologiques du Centre Hospitalier Universitaire d’Angers, ils s’appuient sur leur longue expérience acquise dans les hépatites virales chroniques pour désormais travailler dans le domaine de la NAFLD et proposer des solutions pour l’identification des patients présentant une maladie active qui bénéficieront des nouveaux traitements actuellement en cours d’évaluation dans les essais cliniques.

Mr RICHARD GUILLAUME EST NOMME AU CONSEIL D’ADMINISTRATION DE DIAFIR Communiqué de Presse : DIAFIR franchit une étape clé avec le recrutement des premiers patients de son étude clinique SIGNALS, pour la validation de son test sanguin de détection de la NASH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *