Diafir lauréat du concours France AgriMer 2I2A (Initiatives Innovantes dans l’Agriculture et l’Agroalimentaire)

tl_files/media/images/Investissement d'Avenir 2I2A2.jpgProjet piloté par DIAFIR

Porteur de projet : Jean-Marc Joumier

Contact : sales@diafir.com

Dates : Juin 2017 à février 2018

Le projet QOPE porté par Diafir est Lauréat du concours France AgriMer et sera financé inancé à hauteur de 50% par le Programme d’Investissement d’Avenir pour un projet d’un montant de 210k€.

L’odeur de verrat est une odeur forte et désagréable dégagée lors du chauffage ou de la cuisson de la viande de certains porcs mâles entiers (non castrés) et pubères. Jusqu'à récemment, les éleveurs ne livraient aux abattoirs que des porcs ayant été castrés jeunes et ne développant pas d'odeur sexuelle. Depuis quelques années, des raisons économiques mais aussi éthiques (bienêtre animal) incitent à l'élevage de porcs entiers et la déclaration de Bruxelles de 2011 propose un arrêt de la castration en janvier 2018.

Pourtant, il n’existe pas de solution satisfaisante pour la détection de l'odeur de verrat qui permettrait de trier et de valoriser séparément les carcasses positives.

Le but de ce projet est de vérifier qu’une nouvelle solution simple d’analyse infrarouge est techniquement et économiquement transposable en abattoir.

Consortium

DIAFIR (Diagnostic Infrarouge), ARIPB (Association Interprofessionnelle Porcine Bretagne), Fleury Michon, (Transformateurs), IFIP (Institut Français du Porc, Audit et Expertise), INRA (Institut National de Recherche Agronomique), Gatine viande (Abattoir, Groupe Intermarché), UGPVB (Union des Groupements de Producteurs de Viande de Bretagne), Uniporc Ouest (Organisme interprofessionnel de contrôle de la qualité carcasse en abattoir), Valorex (Nutrition animale), Valorial (Pôle de compétitivité agroalimentaire).

Revenir